Sélectionner une page

France-Espagne

France-Espagne

De Collioure à Cadaquès, entre mer et montagnes

rando en liberté

Suite à une conversation avec un collègue, j’ai appris qu’il était possible de faire une randonnée en liberté soit de partir en voyage de randonnée sans faire partie d’un groupe et qu’il était possible d’avoir une logistique derrière soi.  En 2004,  c’était beaucoup moins connu qu’aujourd’hui.  À l’époque, j’ai trouvé cela vraiment très intéressant car cela me permettait de voyager, même en étant seule, et de me sentir en sécurité.

Points clés du forfait:

  • transport des bagages d’une étape à l’autre donc pas de portage à l’exception de ce que je jugeais nécessaire pour la journée
  • hébergement en demi-pension donc pas à me préoccuper de me trouver un endroit où me loger en fin de journée
  • dossier voyage complet (carte + carnet de route)

Il faut se remettre dans le contexte. À l’époque le réseau internet n’était pas développé comme aujourd’hui et les téléphones intelligents n’étaient pas encore sur le marché.

J’ai fait Collioure-Cadaquès, ce qu’on appelle la Côte Vermeille et la Costa Brava en liberté.

La Côte Vermeille c’est le nom donné à la côte du sud des Pyrénées-Orientales en France et la Costa Brava, le nom donné à la côte catalane sur la mer Méditerranée située dans le nord de la province de Girona en Espagne.  Je m’y suis rendue en novembre en toute, toute fin de saison.  Malgré qu’il était très tard dans la saison, la température était encore douce et très agréable.

Itinéraire:

  • jour 0:   Perpignan
  • jour 1:   Perpignan-Collioure
  • jour 2:   Collioure-Banyuls
  • jour 3:   Banyuls-Port Bou
  • jour 4:   Port Bou-Llança
  • jour 5:   Llança-Port de la Salva
  • jour 6:   Port de la Salva-Cadaquès

Dans un premier temps, vol vers Perpignan.  Un conseil: de l’aéroport, prendre la navette car à la suite d’une mauvaise information, j’ai pris un taxi qui m’a, à l’époque, coûté plus de 5 fois le prix de la navette!!!

Il est tôt à mon arrivée, j’en profite pour faire une petite balade en ville.

Palais des Rois de Majorque

Le Palais est situé sur une colline et offre une très belle vue sur la ville, les environs et les Pyrénées.

vue du Palais des Rois de Majorque

Me voilà rendue à Collioure, ancien port de pêche.

Collioure

C’est ici que commence la randonnée qui me fera découvrir les Pyrénées-Orientales et le nord de la province de Girona.

J’ai, fourni par l’agence, un carnet de route qui va m’aider à connaître le pays et à trouver mon chemin.  Une carte m’est également fournie.  La boussole, selon les documents, est un outil indispensable, cependant, l’agence avait omis de m’en aviser!!!  Je n’en avais donc pas en  ma possession et ce n’est pas dans les petits villages croisés sur le chemin que j’ai pu m’en procurer une.  Certains sentiers étaient balisés, d’autres ne l’étaient pas.  À la fin de la semaine, je m’étais perdue 9 fois!  En revenant sur mes pas, en tâtonnant, j’ai pu à chaque fois, retrouvé mon chemin.  Comme je le disais plus tôt, nous n’étions pas encore à l’ère de Google Maps!

Banyuls

Banyuls

Aujourd’hui, de Banyuls, je me rends à Port Bou en Espagne. Je traverse la frontière sans même m’en rendre compte!  La route est agréable, le soleil est au rendez-vous, il fait beau et chaud!

Je croise des vignobles:

Des villages le long de la Méditerranée:

Et, très important… des points de repère!

Port Bou

Ce petit village possède une gare surdimensionnée en regard de sa petite taille et ce, en raison d’un écartement différent des voies ferrées entre la France et l’Espagne.

Je poursuis ma route vers Llança.  Le balisage est bon et régulier sur cette étape-ci: je suis le rouge et blanc du GR 92.

balisage rouge et blanc du GR 92

Je chemine à travers une succession de petits cols me faisant descendre progressivement vers le sud.  La route est entrecoupée de petites plages.

Aujourd’hui, pour la première fois, il y a de la neige sur les Pyrénées… de toute beauté!

Pyrénées

En route vers Port de la Selva, je croise l’église de Santa Helena qui offre une belle perspective sur le monastère de Sant Pere de Roda.

Port de la Selva

Port de la Selva

De Port de la Selva, je chemine à travers le parc naturel du Cap de Creüs pour me rendre à Cadaquès.

Cadaquès

Cadaquès

Et voilà, c’est déjà terminé.  Ça vraiment été une belle semaine, il faut dire que j’adore la randonnée.  Oui, je me suis “perdue” à quelques reprises mais ça n’avait vraiment rien de dramatique et ça fait quand même une belle anecdote de voyage!  Ça a tout simplement confirmé, une fois de plus, que je n’ai aucun sens de l’orientation!

Pour conclure…

Je le recommande à tous.  En fait, particulièrement à ceux et celles qui ne sont pas encore aguerris au niveau voyage et qui préfèrent, avant de se lancer de façon totalement autonome, un encadrement qui leur laisse quand même une bonne dose de liberté.