Sélectionner une page

Biarritz (Anglet) et Hendaye

par | 24 Mai 2018 | Gr10 - Pyrénées | 10 commentaires

Le vol s’est bien déroulé (pas de grève!). Correspondance à Paris et arrivée à Biarritz en toute, toute fin de journée.

J’ai résisté à l’envie de me coucher (décalage horaire de 6 heures)  pour  plutôt me rendre à la Grande Plage.  J’y ai admiré le coucher de soleil… de toute beauté!

Le lendemain, j’ai fait quelques commissions. Je suis passée chez Décathlon pour me procurer du combustible pour le réchaud et au centre d’achats pour me procurer une carte SIM. Le forfait que j’ai pris est beaucoup plus avantageux que le forfait international proposé par Vidéotron… il faut juste ne pas oublier de résilier le contrat à la fin du séjour!!! Beaucoup de chantiers sur le chemin… je ne me sentais pas trop dépaysée. Il ne manquait que les cones oranges!!!

Je me suis, par la suite, rendue à Hendaye (point de départ du GR10). Hendaye se situe à environ trente kilomètres de Biarritz. Mon plan initial était de prendre l’autobus. Mais voilà, alors que je me dirigeais vers l’arrêt, qui se trouvait à environ une vingtaine de minutes à pied, 2 jeunes filles se sont arrêtées et m’ont demandé où j’allais comme ça avec mon gros sac à dos. Elles allaient, elles aussi, à Hendaye. Elles m’ont offert un “lift”… j’ai trouvé ça tellement gentil!!

À Hendaye, la plage s’étend à perte de vue. Il y a beaucoup de surfeurs. Il y a, aussi, beaucoup de jeunes (et de moins jeunes!) en véhicule modifié de façon à ce qu’ils puissent y vivre. Il y a plusieurs de ces véhicules stationnés le long du bord de mer.

Il y a 2 items hyper importants à considérer pour un voyage de longue randonnée: le sac à dos et les bottes de randonnée.

J’ai, quant à moi, eu un petit souci avec mes bottes. Je me suis rendue compte, 2 semaines avant le départ, que les semelles étaient en train de décoller. Je me suis rendue chez le cordonnier pour les faire recoller. J’ai, après les avoir récupérées, poursuivi mon entraînement pour me rendre compte, 2 jours plus tard, que les semelles étaient encore en train de décoller. Je suis retournée voir le même cordonnier.  Il m’a assuré, après les avoir recollées, que tout était correct et que si cela re-décollait… qu’il devra changer de métier! Ça a duré 1 semaine!!! 2 jours avant mon départ, je me suis rendue compte, une fois de plus, que les semelles re-décollaient! J’étais bien embêtée… que faire? Changer de cordonnier, faire recoller les semelles une 3ème fois et prendre le risque que cela re-décolle après quelques jours de randonnée, acheter une nouvelle paire de bottes de randonnée et partir avec sans les avoir “cassées”, partir avec une vielle paire de bottes de randonnée non portée depuis plus de 7 ans?

J’espère avoir pris la bonne décision… les prochains jours vont me le dire!!!